Le premier comité de pilotage administratif de l’Université de Paris s’est tenu mardi 12 février dernier. Composé de l’ensemble des préfigurateurs et préfiguratrices administratifs métiers et facultaires, ce comité est un lieu d’échanges et d’arbitrages qui permet de disposer d’une vue d’ensemble des chantiers à mener.

QU’EST-CE QUE LE COMITÉ DE PILOTAGE ADMINISTRATIF ?

Le comité de pilotage administratif est une instance opérationnelle. Il vient compléter l’architecture de projet mise en place depuis plusieurs mois, définie autour de quatre axes principaux : institutionnel, académique, administratif et l’accompagnement au changement.

Lieu d’échanges et de dialogue, il a pour ambition d’apporter une vision transversale de l’ensemble des sujets administratifs. Cet espace de travail permet à chacun d’éclairer les enjeux propres à son domaine et d’aborder les points de vigilance relatifs à la transformation administrative, et ainsi faciliter la prise de décision.

Le comité a également vocation à coordonner les différents chantiers métiers et faire converger les organisations et les pratiques.

COMMENT FONCTIONNE-T-IL ?

Depuis le 12 février, le comité de pilotage administratif se réunit tous les 15 jours.

Il est composé de 18 membres :

Chaque séance se déroule en quatre temps :

  1. Une revue des domaines administratifs

L’objectif est de partager l’état d’avancement des chantiers administratifs pour chaque domaine métier et chaque faculté. Tour à tour, les 12 préfigurateurs et préfiguratrices présentent leurs chantiers en cours de manière synthétique.

  1. Des focus chantier

À chaque COPIL, une sélection de chantiers sera présentée de manière plus approfondie. Cette liste est définie par le DGS préfigurateur en amont du comité de pilotage. La personne en charge de la préfiguration du domaine concerné présentera son chantier à travers une série d’items (état d’avancement, description et portage, difficultés rencontrées, besoins pour avancer et plan d’actions).

  1. Discussion et arbitrages

Les préfigurateurs et préfiguratrices expriment les demandes d’arbitrages en amont du comité. Elles sont étudiées en séance puis selon les cas, immédiatement arbitrées ou transmises aux chefs d’établissement lorsque nécessaire.

  1. Travail collectif

Ce temps de travail permet de traiter collectivement des sujets liés à la création de l’Université de Paris et qui ne font pas partie des chantiers respectifs de chacun des domaines. Il peut être l’occasion d’inviter des personnes extérieures au COPIL afin d’échanger sur un sujet précis.

 

Du nouveau dans les facultés

Joël Lebeaume, Doyen de la faculté des Sciences Humaines et Sociales à l’université Paris Descartes remplace Anne Laude, Doyen de la faculté de Droit, d’Économie et de Gestion à l’université Paris Descartes pour la mission de préfiguration académique de la faculté Sociétés Humanités. Il formera un binôme de préfiguration avec Paule Petitier, professeur de littérature française à l’université Paris Diderot