Ambition

 

Répondre aux enjeux de la société tant en formation qu’en recherche en mettant en commun des compétences de très haut niveau, en travaillant et en innovant ensemble pour faire rayonner l’excellence française en Europe et dans le monde, telle est l’ambition du projet Université de Paris.

 

Le projet Université de Paris


Depuis 2012, autour du projet d’IDEX Sorbonne Paris Cité,  les institutions partenaires ont tissé des liens scientifiques et pédagogiques qui leur permettent aujourd’hui d’écrire une histoire commune.

Pour l’Institut de Physique du Globe et les universités Paris Descartes et Paris Diderot, la collaboration entamée ces dernières années a fait la preuve d’une communauté d’ambition autour de trois principes simples qui définissent les universités de recherche aujourd’hui :

  • l’excellence en recherche,
  • la qualité et le caractère innovant,
  • le rayonnement international.

Dans un paysage institutionnel en forte transformation aussi bien en France qu’à l’international, les partenaires sont convaincus que l’intégration des établissements leur permettra de mieux défendre leurs missions et leur raison d’être.

De cette union naîtra l’Université de Paris, une université de recherche intensive très visible internationalement, et capable de défendre avec agilité le développement de nos disciplines au plus haut niveau :

  • avec un Institut de physique dans le domaine des géosciences et des risques naturels ;
  • avec une très grande richesse disciplinaire depuis les sciences jusqu’aux humanités, appuyée sur une recherche de haut niveau ;
  • avec un exceptionnel potentiel en sciences de la santé, qui nous distingue en France et en Europe (de 25 à 30% de la force totale de recherche française dans le domaine).

Son succès dépend de deux éléments clés :

  • La capacité à imaginer une gouvernance adaptée et agile, au service d’une communauté académique nombreuse et diverse. Allier des instances centrales dotées d’une capacité stratégique d’ensemble avec des facultés fortement autonomes permettra d’atteindre ce nécessaire équilibre.
  • Le développement d’initiatives scientifiques et pédagogiques transversales entre les facultés. Il s’agira de tirer parti de la richesse disciplinaire des communautés et de construire une offre de formation originale, depuis le premier cycle jusqu’au doctorat.

Selon les projections, cette nouvelle université se hisserait dès sa création à la 53e place du classement de Shanghaï et serait la 1ère université de France au classement impact par publication.