Des projets partagés, une culture commune de l’excellence

Les partenaires ont bien conscience que sur le plan de la gouvernance, les réalisations n’ont pas été à la hauteur des attentes du jury et des tutelles. En revanche, le chemin parcouru collectivement au sein du PRES et de la COMUE a permis aux partenaires de mener à bien de nombreux projets et de développer de véritables collaborations. Ils ont d’abord appris à mieux se connaître, ont acquis des modes de travail commun et développé une ambition partagée. Le programme IdEx a permis de multiplier les partenariats scientifiques entre les disciplines et les établissements, de renforcer les dispositifs d’appui à la recherche et d’innovation pédagogique, de mettre en place des services partagés. De cette culture commune et cette habitude de travail inter-établissement sont nés des services partagés dans les secteurs de la formation doctorale, de l’apprentissage des langues, des pédagogies numériques et de la simulation en santé.

  • SAPIENS – Service d’Accompagnement aux Pédagogies Innovantes et à l’Enseignement Numérique de Sorbonne Paris Cité – chargé d’aider les enseignants à aborder dans de bonnes conditions l’innovation pédagogique.
  • PERL, pôle d’élaboration de ressources linguistiques pour non spécialistes.
  • Le Collège des écoles doctorales qui coordonne une trentaine d’écoles doctorales.
  • iLumens, centre de simulation en médecine pour la formation de futurs professionnels de la santé.

 

Recherche scientifique

 

La coordination des travaux de recherche sur des questions majeures de sociétés

  • 9 programmes interdisciplinaires : la personne en médecine, la dynamique du vieillissement, la numérisation du patrimoine, les politiques de la Terre, les imageries du Vivant, les énergies de demain, le corps : réseaux et identités numériques, les crises et la protection sanitaire, les sociétés plurielles,
  • 9 LabEx associant des équipes de chercheurs issues d’au moins deux universités ou établissements différents (Who Am I?, UnivEarths, EFL-Empirical Foundations of Linguistics, Inflamex, Industries Culturelles et Création Artistique,  ImmunoOnco, GR-Ex – Biogénèse et Pathologies du Globule Rouge, SEAM – Science and Engineering for Advanced Materials, LIEPP – Laboratoire Interdisciplinaire d’Evaluation des Politiques Publiques,
  • le lancement d’appels à projets de recherche inter-établissement et surtout inter unités de recherche (108 projets retenus et 200 équipes de recherche mobilisées).

Des outils mutualisés au profit des chercheurs

  • Création d’une base mutualisée des compétences des laboratoires USPC
  • Création d’une plateforme de numérisation de documents par trois bibliothèques.

Un accompagnement pour porter la recherche à son plus haut niveau

Aujourd’hui la reconnaissance de l’excellence scientifique passe souvent par Bruxelles. C’est en ce sens que le Réseau Recherche Europe a été créé pour accompagner les équipes de recherche dans le dépôt de projets dans le cadre d’Horizon 2020 et de l’ERC. Ce dispositif a été l’un des leviers de l’obtention de 109 bourses ERC (sur les 958 qui ont été dévolues à la France) dont 25 relèvent des sciences humaines. Cette reconnaissance passe aussi par la valorisation industrielle et le transfert de technologies et c’est dans ce cadre qu’USPC est devenu l’actionnaire académique majoritaire de la SATT IDF Innov. Enfin, pour donner de la visibilité à la recherche scientifique des établissements sur le plan international, une politique commune de signature des publications a été déployée.

La promotion du Doctorat comme diplôme d’excellence à part entière 

Dans ce domaine, il s’agit de favoriser la réussite des doctorants, d’améliorer leur formation professionnelle et la reconnaissance de leur diplôme auprès du monde socio-économique.

Cela se traduit par :

  • la création d’un collège des écoles doctorales – CED – qui coordonne 30 écoles doctorales et offre aux doctorants un vaste potentiel scientifique et un accompagnement individualisé,
  • la mise en place d’un catalogue de 210 formations proposé par le Centre de formation des doctorants aux initiatives professionnelles – CFDip – pour la réussite de leur projet professionnel (gestion, informatique, traitement de données, publications, langues, économie, etc.),
  • la mise en ligne d’Amethis, logiciel de suivi des thèses, des doctorants et des équipes d’accueil doctorales,
  • le financement des doctorants étrangers,
  • le lancement de deux campagnes de recrutement de 60 doctorants à fort potentiel international, venant de toutes les régions du monde (en plus de ceux déjà existants 250 contrats /an). Ce programme a été soutenu par l’Union Européenne via le programme COFUND – Inspire,
  • financement de 30 contrats doctoraux double culture.

 

Formation et innovations pédagogiques

 

Le programme Idex a permis de :

  • développer des formations innovantes pour les étudiants, d’internationaliser des formations,
  • de structurer une offre de formation continue
  • d’offrir des programmes de mobilité internationale pour les personnels.
  • de financer une quarantaine de Moocs dans tous les domaines de la connaissance. Parmi eux, la moitié a été réalisée par des équipes issus de plusieurs établissements,
  • de doter les UFR Médecine d’un réseau de centres de simulation pour la formation de futurs professionnels de la santé baptisé iLumens.

Des expérimentations communes à plusieurs établissements ont pu être lancées. C’est le cas de l’Alter PACES, nouvelles voies de formation dans le domaine des études médicales ou encore de licences dites aux interfaces.

Un incubateur a été créé pour accompagner des projets entrepreneuriaux portés par des étudiants des établissements et de son réseau PEPITE CréaJ‐IDFC.

Plusieurs programmes d’accompagnement de la réussite en premier cycle ont été mis en place, appuyés sur l’utilisation d’outils numériques en soutien des enseignements en présentiel, un travail sur l’orientation et les liens avec les lycées, le développement de doubles parcours de licence. La mise en place du dispositif PAREO (orientation et remise à niveau) expérimenté à Paris Descartes et ouvert aux autres établissements.


Relations internationales

 

S’appuyant sur les réseaux internationaux de chaque établissement, des partenariats renforcés ont été développés :

  • ouverture des bureaux au Brésil, en Argentine et à Singapour.
  • développement de partenariats avec l’université de Montréal au Canada et l’université Abaï au Kazakhstan,
  • création du Centre Virchow-Villermé de Santé publique avec la Charité Universitätsmedizin Berlin,
  • politique d’ouverture vers la Chine et l’Australie pour développer des programmes de recherche et de formation conjoints, en lien avec les organismes de recherche membre de USPC,
  • signature d’un partenariat avec l’université de Californie Berkeley.

Un programme de chaires d’excellence a été mis en place pour accueillir des scientifiques de renommée mondiale juniors et seniors (16 chaires au total).

L’internationalisation de l’enseignement s’en est trouvé renforcé grâce notamment à des programmes de financement pour des Master internationaux et des bourses de mobilité entrante (MIEM) : 400 bourses ont été attribuées à des étudiants étrangers de haut niveau pour poursuivre un master en France. Du côté de la mobilité sortante cette fois, un autre programme a permis de financer le projet d’études en Master à l’étranger pour une centaine d’étudiants.
Des professeurs étrangers ont été invités à délivrer des cours en langues étrangères dans les masters internationaux.
Enfin, les personnels administratifs et techniques ont pu bénéficier d’un programme de mobilité dans des établissements étrangers.

 

Vie étudiante

 

Au regard de l’implantation géographique des établissements membres, on constate rapidement que le campus partagé par tous c’est Paris. C’est dans ce sens qu’a été créé le Festival des Idées – Paris qui propose 50 événements sur 5 jours dans de nombreux lieux culturels parisiens et sur les campus de chaque établissement. Cet événement s’accompagne tout au long de l’année d’une offre culturelle diversifiée.

Sans oublier la participation à des compétitions sportives étudiantes ou encore des stages mais aussi l’organisation d’événements communs autour de l’engagement étudiant.