Une nouvelle phase de construction administrative de l’Université de Paris s’ouvre aujourd’hui avec le lancement du processus de désignation des directeurs métiers préfigurateurs et la publication de leurs fiches de mission. Responsables du pilotage et du suivi des travaux de transformation de leurs domaines métiers, ils seront, avec le DGS préfigurateur, les architectes d’une organisation nouvelle, déconcentrée et placée sous le signe de la créativité.

 

 

 

co-construire un nouveau modèle d’organisation

 

Essentiels à la mise en place d’une organisation optimisée pour l’Université de Paris, les directeurs métier préfigurateurs auront pour principales responsabilités de :

Déterminer, dans leurs domaines métiers, le périmètre des responsabilités, missions, activités et répartition des compétences entre services centraux, facultés et UFR, en lien avec les préfigurateurs facultaires ;

Proposer une organisation originale de leurs domaines métiers à l’échelle de l’établissement (processus, procédures, animation réseau) et leur mise en œuvre ;

Identifier les moyens nécessaires en termes RH, financier, logistique, etc ;

Coordonner les travaux de transformation de leurs domaines métiers en lien avec les autres préfigurateurs, métiers ou facultaires ;

Participer, en tant que de besoin, aux travaux facultaires et aux travaux des autres domaines métiers ;

Proposer les points d’arbitrage au comité de pilotage, rendre compte des travaux aux instances concernées et communiquer régulièrement l’état d’avancement des travaux devant les communautés universitaires.

« La fonction transversale d’animation et de coordination des directeurs métiers préfigurateurs doit s’appuyer sur les équipes des trois établissements et les forces présentes au sein des services centraux, dans les UFR et dans les futures facultés. Ils doivent imprimer, avec optimisme, solidarité et enthousiasme, une orientation basée sur les grandes lignes définies par les statuts et dans le respect des cultures actuelles des établissements. », précise Nicolas Jeanjean, DGS préfigurateur.

 

un processus de désignation transparent et objectif

 

D’ici à la fin du mois de janvier, neuf personnalités auront été missionnées pour assurer la préfiguration des pôles suivants :

Formation (formation initiale et continue, innovation pédagogique, orientation et insertion professionnelle)
Vie de campus (action sociale étudiante, culture, sports, évènementiel, handicap, médecine préventive des étudiants) ;
Recherche, International, Études doctorales, Partenariats et Valorisation ;
Finances et achats ;
Ressources humaines ;
Systèmes d’informations ;
Affaires juridiques ;
Aide au pilotage et Prospective ;
Communication.

Les pôles métiers Immobilier, patrimoine, logistique ainsi que Service commun de documentation feront prochainement l’objet d’appels à candidatures similaires. De même, des appels à candidatures sur des missions de préfiguration administrative de facultés seront publiés en novembre.

Ce processus de désignation des directeurs métiers préfigurateurs s’appuiera sur deux principes généraux : la transparence et l’objectivité. Les appels à candidatures seront ainsi ouverts à l’ensemble des cadres de l’IPGP, Paris Diderot, Paris Descartes et de USPC. Les critères de choix du préfigurateur seront fondés sur l’expérience des candidats, leur capacité managériale, leur motivation et leur vision de l’organisation des services.

La mise en place d’une commission de sélection permettra d’apporter un regard extérieur sur les candidatures. Par ailleurs, elle s’engage à assurer un retour systématique à tous les candidats et à proposer un accompagnement personnalisé à l’ensemble des postulants.

 

Télécharger la fiche de mission « Directeurs métier préfigurateur »