Le Conseil Européen de la Recherche (ERC) a annoncé les noms des 269 lauréats retenus, dont 34 français, pour un financement dans le cadre de l’appel Advanced Grant 2017. Un appel dont la vocation est de financer des chercheurs confirmés, reconnus dans leur domaine, à hauteur de 2,5 millions d’euros maximum sur 5 ans. Dans le périmètre de la future Université de Paris, six chercheurs des laboratoires IMJ-PRG, LPS, IUH, LPNHE, IPGP et LNN font partie des scientifiques consacrés.


Félicitations !

 

 

VIVIANE BALADI, PROJET « SOS »

Mathématicienne à l’Institut de Mathématiques de Jussieu – Paris Rive Gauche (CNRS, université Paris Diderot, Sorbonne université)
Projet : développer les outils de l’analyse mathématique permettant de décrire les systèmes dynamiques issus de modèles physiques naturels, qui ont résisté jusqu’ici à une étude rigoureuse en raison de la présence de singularités.

 

LYDÉRIC BOCQUET, PROJET « SHADOKS »

Physicien au Laboratoire de Physique Statistique (CNRS, ENS, université Paris Diderot, Sorbonne université)
Projet : développer des « machines ioniques » artificielles, permettant de manipuler et contrôler activement le transport d’ions et de fluides dans des canaux nanométriques.

 

HUGUES DE THÉ, PROJET « PML THERAPY »

Biologiste à l’Institut Universitaire d’Hématologie (Inserm, CNRS, université Paris Diderot)
Projet : exploitation des corps nucléaires de la PML pour la leucémie

 

PAOLO PRIVITERA, PROJET « DAMIC-M »

Physicien au Laboratoire de physique nucléaire et des hautes énergies (CNRS, université Paris Diderot, Sorbonne université)
Projet : perfectionner des détecteurs pour rechercher des particules de matière noire légère avec une sensibilité inégalée.

 

NIKOLAI SHAPIRO, PROJET « SEISMAZE »

Sismologue à l’Institut de physique du globle de Paris (CNRS, université Paris Diderot)
Projet : analyse des tremblements de terre à l’aide d’un grand nombre de données. Les événements de longue période : un nouveau paradigme pour comprendre les processus de déformation transitoire dans les systèmes géologiques actifs

 

Yanick Crow, projet « E-T1IFNs »

Généticien au Laboratoire de Neurogénétique and Neuroinflammation (APHP, Inserm, université Paris Descartes)
Projet : Elaboration de l’interféronopathie de type I

 

Télécharger la liste complète des lauréats en PDF